Demande de Crédit - Crédit Immobilier

Définition

Il existe différents types de crédits immobiliers adaptés à des situations précises et dont l’octroi suppose de répondre favorablement à un cahier des charges qui cumule les contraintes de la loi ou de la réglementation et le niveau d’exigence de la banque. L’étude de mise en place d’un crédit impose de se plonger dans la lecture des principes et le fonctionnement de chaque type de prêt disponible. Afin d’éviter une déconvenue, il est également indispensable de connaître sa capacité d’emprunt maximale et la durée du crédit souhaitée. Ces deux paramètres ajoutés aux conditions financières de la banque donnent les mensualités.

Pourquoi comparer ?

L’acquisition d’un bien immobilier suppose la plupart du temps de devoir mettre en place un plan de financement qui comprendra des emprunts immobiliers. La durée pouvant aller jusqu’à trente ans et les dispositifs étant nombreux, il est essentiel de comparer car la différence peut se chiffrer en dizaines de milliers d’euros.

Principaux termes à connaître

  • Prêt classique à l’habitat : prêt amortissable sur un maximum de 30 ans. Impossible de financer un terrain non constructible avec un tel prêt.
  • Prêt d’épargne logement : prêt lié à une épargne préalable sur un CEL ou un PEL. Sous certaines conditions, peut aussi servir à financer l’acquisition d’une résidence secondaire.
  • Prêt à taux zéro renforcé en faveur de l’accession à la propriété (PTZ+) : Prêt amortissable réservé aux primo-accédants, pour un habitat neuf ou de l’ancien (sous condition), sous condition de ressources et d’un apport personnel minimum.
  • Prêt conventionné à l’accession sociale (PAS) : Prêt conditionné à des conditions de ressources ne dépassant pas certains seuils dépendants de la composition du foyer devant occuper le logement. Ne peut servir qu’à l’achat de la résidence principale.
  • Prêt conventionné (PC) : même logique que le PAS mais avec des conditions moins sociales et pouvant financer un bien locatif. Lorsque l’emprunteur n’entre pas dans les conditions du PAS, c’est le Prêt conventionné qui doit être proposé par la banque. Attention, le plan de financement comprenant un PAS ou un PC interdit tout autre type de prêt, sauf l’épargne logement, taux zéro, prêt relais.
  • Crédit relais : permet d’attendre la réalisation d’un bien immobilier. Il est d’une durée maximale de 12 mois et doit être remboursé à cette échéance ou à la réalisation effective de la vente du bien gagé devant servir à solder le crédit relais.
  • Prêt in fine : Prêt usité par les investisseurs et promoteurs permettant des mensualités allégées durant la phase de financement. Le principe du Prêt in fine est de ne payer que des intérêts sur la durée convenue et de solder capital au terme. L’emprunteur doit donc apporter la garantie qu’il sera en mesure de tenir son engagement.

Pour plus d’informations, vous pouvez demander à être contacté sans engagement par un Courtier partenaire, référencé par Assureur-Conseil.fr, proche de chez vous, afin de vous faire accompagner dans l’étude de vos besoins en crédits.