ANAHITA Mauritius, une nouvelle inspiration pour votre Style de Vie

Evelyne Embry

En assurance, l'essentiel, c'est la confiance !


Confiez la recherche de votre assurance à un professionnel

Les bons reflexes

Les bons réflexes avant la souscription

Exiger un exemplaire des documents contractuels définissant vos droits et obligations à l’égard de l’organisme assureur.

Prendre le temps de lire les documents contractuels avant de conclure le contrat.

Ne pas confondre les documents publicitaires (plaquette ou autres) et le contrat.

Ne pas hésiter à poser des questions ou à solliciter des explications (date d’effet, durée du contrat, montant des primes ou cotisations, personnes assurées, risques couverts, franchise, délai de carence, modalités de résiliation, de rachat etc.).

Ne pas communiquer vos coordonnées bancaires avant d’avoir pris votre décision de conclure le contrat.

Attention, sur Internet, cliquer peut vous engager.

Prendre le temps de bien répondre aux questionnaires et de vous assurer que les déclarations pré-rédigées correspondent à votre situation. Sachez qu’une fausse déclaration de votre part peut entraîner l’annulation de votre contrat.

Vérifier la date de prise d’effet de votre contrat pour ne pas vous retrouver sans assurance.

Vérifier que vous n’êtes pas déjà assuré pour le même risque par un autre contrat.

Après la souscription

Vérifiez que vous disposez d’un droit de rétractation ou de renonciation si vous deviez ou souhaitiez revenir sur votre décision.

    Lisez les documents qui vous sont adressés par votre organisme assureur, votre employeur, l’intermédiaire ou l’association souscriptrice, en distinguant :
  • Les informations propres à votre contrat (appel de cotisations ou primes, avis d’échéance, avenant, avis de résiliation, bulletins/relevés d’informations, lettre de suivi de sinistre etc.),
  • les informations propres à la vie de l’organisme assureur, de l’intermédiaire ou de l’association souscriptrice,
  • les informations ayant un caractère commercial (parrainage, jeu, proposition de nouveaux contrats etc.).

Conservez les documents importants.

Contactez rapidement votre interlocuteur habituel en cas de doute ou de désaccord. Dans ce dernier cas, formaliser également votre désaccord s’il persiste, par écrit, sous pli recommandé, auprès de l’organisme assureur.

Reportez-vous à vos documents contractuels, ou les solliciter auprès de votre organisme assureur s’ils sont introuvables, dès qu’une question se pose : Comment déclarer mon sinistre ? Suis-je en droit de récupérer les fonds que j’ai versés ? Puis-je rompre le contrat ? Mon organisme assureur a-t-il le droit de résilier mon contrat, d’augmenter mes cotisations ? Etc.


Joignez d’emblée à vos courriers la copie de toutes les pièces utiles au règlement rapide de votre dossier.